FR
 
Menu

L’agroécologie défendue à la COP15 de la CNULCD

Le CARI (Centre d’actions et de réalisations internationales) participera dans quelques jours à la 15ème Conférence des parties (COP) de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification. Cette COP se tiendra du 9 au 20 mai 2022 à Abidjan. Depuis le Sommet de la Terre de Rio en 1992, le CARI suit la mise en œuvre de cette Convention et se mobilise cette année pour mettre l’agroécologie à l’ordre du jour des négociations.

La COP15 réunira des dirigeants de gouvernements, du secteur privé, de la société civile et d'autres acteurs clés du monde entier. Elle a l’ambition d’offrir des réponses concrètes aux défis interconnectés de la dégradation des terres, des changements climatiques et de la perte de biodiversité, alors que nous entrons dans la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes. Les droits fonciers, l'égalité des sexes et l'autonomisation des jeunes figurent aussi parmi les principaux points au programme de la conférence.  

Le CARI y sera présent avec plusieurs de ses partenaires des zones arides : des organisations de la société civile qui promeuvent le déploiement de l’agroécologie notamment en Afrique du Sud, au Brésil, au Burkina Faso, en Éthiopie, en Inde, au Maroc et au Sénégal. Dans le cadre de la COP15, ces organisations organisent le 13 mai un événement dédié à l’agroécologie et aux réponses qu’elle apporte pour passer « de la pénurie à la prospérité » d’ici 2030. 

L’urgence de cette mobilisation collective est rappelée par le GIEC qui, dans son dernier rapport publié en mars 2022, explique disposer de preuves solides que de nombreuses pratiques d'utilisation des terres conformes aux principes de l'agroécologie peuvent contribuer simultanément : à l'atténuation des changement climatiques, à l'adaptation à ces changements et à la réduction des risques de dégradation des terres. 

Pour Manon Albagnac, salariée du CARI et présidente du panel des organisations de la société civile auprès de la CNULCD : « la COP15 offre à la société civile une opportunité pour interpeller en direct les États et les bailleurs sur l’urgence de traduire leurs engagements en actes, et qu’ils investissent massivement contre la dégradation des terres et pour la transition agroécologique dans les territoires ». 

Retrouvez le programme des activités du CARI et de ses partenaires durant la COP15 sur notre site.

Contact pour information et entrevue :

communication@cariassociation.org 

cookies information

Cookies ensure the proper functioning of our website. In continue browsing this site, you agree to our use of cookies.