FR
 
Menu

Des nouvelles du CARI à la COP15

Dans le cadre de Désertif'actions, le CARI a organisé un side-event le jeudi 12 mai au Pavillon Afrique de la COP15, à Abidjan.

Dans le cadre de Désertif'actions, le CARI a organisé un side-event le jeudi 12 mai au Pavillon Afrique de la COP15, à Abidjan. Etait également présent l'Observatoire du Sahara et du Sahel et la Convention des Nations unies pour la lutte contre la désertification. Cette dynamique, portée par le CARI et soutenue par la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification et l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), appartient à toutes les organisations de la société civile qui ont à cœur la lutte contre la désertification. L’accent est cette année mis sur l’agroécologie. Comme l’a rappelé Monsieur Nabil Ben Khatra, secrétaire exécutif de l’OSS, l’agroécologie a un rôle essentiel à jouer en termes de gestion durable des terres, mais aussi pour définir un autre mode de vie et une vie pour les générations futures.

La première phase de cette dynamique, qui a pris place en amont de cette COP, visait à construire un plaidoyer commun, mais aussi, comme l’a précisé Madame Fatou Mar, coordinatrice à l’OSS, de constituer un partage d’expériences. Pour cela, ce sont 17 pays sur 4 continents qui ont organisé des ateliers nationaux, afin de donner la voix aux acteurs de terrain. Une consultation en ligne a également été mise en place. Suite à ces ateliers, un webinaire international a été tenu, permettant l’élaboration d’une synthèse des résultats, rédigée par l’OSS, qui met en valeur les bénéfices de l’agroécologie sur huit thématiques qui occupent la CNULCD.

En voici quelques éléments :

-          Sur la sécurité alimentaire, l’agroécologie permet l’accès à une alimentation de qualité, la revalorisation de la place des paysans dans la société et constitue la base de systèmes alimentaires durables et autonomes. Ainsi, la combinaison de pratiques de gestion rationnelle de l’eau et de fertilisation organique entraîne une amélioration durable des rendements pour un faible coût ;

-          Sur le changement climatique, l’agroécologie permet de sécuriser la production agricole, par exemple en valorisant les savoirs locaux, en matière de calendriers de culture ou de variétés résistantes à l’eau ;

-          Sur la sécheresse, élément clé de cette COP15, l’agroécologie contribue à diminuer les facteurs de risques, sécurisant ainsi la production agricole, et permet une gestion économe de l’eau. On peut citer par exemple des techniques telles que le zaï, qui permettent d’éviter le ruissellement et d’améliorer l’infiltration de l’eau dans les sols.

 

Les résultats ont également abordés la neutralité en termes de dégradation des terres, la Grande Muraille Verte, la biodiversité, l’approche One Health et la restauration des écosystèmes. Des fiches thématiques ont été réalisées sur ces résultats, afin de les rendre accessibles au plus grand nombre et de permettre à tous les acteurs, et particulièrement ceux de la société civile, de se les approprier et de les porter, notamment durant cette COP15.

L’ensemble de ce travail d’élaboration a également résulté sur l’élaboration de cibles : les gouvernements, la recherche et l’éducation ou encore les organisations internationales, et de messages à leur encontre. Par exemple, pour les organisations internationales, les messages communs identifiés sont le renforcement et la facilitation de l’accès au financement pour les pratiques agroécologiques et l’invitation de l’UNCCD et l’UNFCCC et les autres organisations internationales et régionales d’adhérer à l’ Initiative de passage à l’échelle supérieure d’AE de la FAO.

Car, comme l’a souligné pour conclure l’événement Patrice Burger, président du CARI, les solutions existent. L’enjeu est désormais de favoriser leur déploiement à une plus grande échelle.

Désertif’actions 2022 débouchera en octobre sur un Sommet international. Cette rencontre permettra de faire une restitution des décisions prises à la COP, de voir dans quelle mesure les revendications des OSC ont été prises en compte et d’établir une feuille de route commune. Pour en savoir plus et vous inscrire, rendez-vous sur le site : desertif-actions.org

cookies information

Cookies ensure the proper functioning of our website. In continue browsing this site, you agree to our use of cookies.